AUTH_ERRORAUTH_ERROR

Message d’Antoine Petit, PDG du CNRS envoyé aux personnels du CNRS le 11 décembre 2023

jeudi 14 décembre 2023
par  Laeti

Message d’Antoine Petit, PDG du CNRS envoyé aux personnels du CNRS le 11 décembre 2023

Chères et chers collègues,

Jeudi 7 décembre, le président de la République a réuni à l’Élysée les représentantes et représentants de l’enseignement supérieur et de la recherche. Son premier message, essentiel, a été de rappeler l’importance de la recherche et de la science, pour l’avancée des connaissances bien sûr, pour la croissance et la ré-industrialisation, et aussi pour les enjeux de souveraineté.

Le président de la République a aussi annoncé son souhait de confier aux principaux organismes de recherche une mission d’agence de programmes. Le CNRS a la responsabilité de l’agence intitulée "Climat, biodiversité et sociétés durables". Si le CNRS est le premier producteur français de connaissances sur le sujet, de nombreux autres acteurs, organismes de recherche, universités, industriels, collectivités territoriales, ONG ... sont impliqués et notre rôle sera avant tout un rôle de coordination, d’animation tout en étant force de proposition. Il en est de même pour les autres agences.

La thématique de l’agence est loin de couvrir l’ensemble des activités du CNRS. Ainsi, cette mission d’agence de programmes est bien complémentaire de celle d’opérateur de recherche qui n’est nullement remise en cause. Nous continuerons bien entendu à faire de la biologie, de la chimie, de l’informatique, de l’ingénierie, des mathématiques, de la physique ou encore des sciences humaines et sociales. La plupart de ces sujets ne sont d’ailleurs au cœur d’aucune des agences ; ces dernières n’ont pas pour objectif de couvrir l’ensemble des disciplines.
Il nous appartient maintenant de rendre opérationnelle cette agence. Elsa Cortijo, qui a notamment été directrice du Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement, et directrice de la recherche fondamentale du CEA, a accepté de prendre la direction exécutive de l’agence.

Le président de la République a également appelé de ses vœux un « choc de confiance » pour simplifier les procédures et alléger la charge administrative des chercheurs et des chercheuses. Ce sujet essentiel est, probablement, celui qui fait l’objet actuellement des plus grandes attentes des agents. J’en suis pleinement conscient, et avec moi toute l’équipe de direction du CNRS. Cette simplification doit se faire à tous les niveaux, y compris à celui des acteurs étatiques. Le CNRS a aussi des marges de progrès, c’est incontestable. Nous allons y travailler tous et toutes, ensemble.

Enfin, le président de la République a souhaité que l’autonomie des universités soit renforcée, ce qui ne pourra que fluidifier et renforcer nos partenariats, essentiels dans l’organisation française de la recherche. Et si les organismes sont confortés dans leur rôle de chefs de file de la politique nationale, il est cohérent que les universités soient cheffes de file sur leur territoire.

Ces différentes annonces rappellent notre contribution particulière à l’excellence de la recherche française, comme le montre aussi la composition du nouveau "Conseil présidentiel de la science" qui comporte quatre agents, ou anciens agents CNRS, et pas moins de six médaillés du CNRS dont 3 d’or. Quoi de plus noble et de plus important que de faire de la recherche fondamentale avec l’objectif de la mettre au service de la société ?
Ensemble et solidaires, nous allons poursuivre nos missions traditionnelles et mener à bien cette nouvelle mission d’agence de programmes "Climat, biodiversité et sociétés durables". L’importance du sujet fait aujourd’hui, fort heureusement, consensus. En avoir la responsabilité est un signe de reconnaissance qui nous engage. Comme d’habitude, nous serons au rendez-vous !

En vous souhaitant de très belles fêtes de fin d’année, bien à vous,

Antoine Petit
Président-directeur général du CNRS

********************************

Dear colleagues,

On Thursday December 7, the President of the French Republic convened a meeting of higher education and research representatives at the Élysée Palace. His first and most important message was to reiterate the importance of research and science, for the advancement of knowledge of course, for growth and re-industrialization, and also for issues of sovereignty.

The President also announced his intention to entrust the main research organizations with the role of program agencies. The CNRS is responsible for the "Climate, Biodiversity and Sustainable Societies" agency. While the CNRS is France’s leading producer of knowledge on the subject, many other players - research organizations, universities, industry, local authorities, NGOs, etc. - are involved, and our role will be above all one of coordination and leadership, while also being a source of proposals. The same applies to other agencies.

The agency’s remit is far from covering all CNRS activities. Our mission as a program agency therefore complements that of a research operator, which is in no way called into question. We will, of course, continue to work in biology, chemistry, computer science, engineering, mathematics, physics and the humanities and social sciences. In fact, most of these subjects are not at the heart of any of the agencies, which do not aim to cover all disciplines.
It is now up to us to get this agency up and running. Elsa Cortijo, former Director of the Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement and former Director of Fundamental Research at the CEA, has agreed to take on the role of Executive Director of the agency.

The President has also called for a "shock of confidence" to simplify procedures and lighten the administrative burden on researchers. This essential subject is probably the one that is currently the subject of the greatest expectations on the part of our staff. I am fully aware of this, as is the entire CNRS management team. This simplification must take place at all levels, including that of government players. There’s no doubt that the CNRS also has room for improvement. We’re all going to work on it together.

Last but not least, the President has called for greater autonomy for universities, which is bound to enhance the fluidity and strength of our partnerships, essential to the French research organization. And if research organizations are to be strengthened in their role as leaders of national policy, it makes sense for universities to be leaders in their own territories.

These various announcements are a reminder of our special contribution to the excellence of French research, as is also shown by the composition of the new "Presidential Council for Science", which includes four current or former CNRS staff, and no fewer than six CNRS medalists, 3 of them gold medalists. What could be more noble and important than conducting fundamental research with the aim of putting it at the service of society ?
Together and in solidarity, we are going to pursue our traditional missions, and bring to fruition this new mission of the "Climate, Biodiversity and Sustainable Societies" program agency. Fortunately, there is now a consensus on the importance of this subject. Having responsibility for it is a sign of recognition that commits us. As usual, we’ll be there !

Wishing you all the best for the festive season,
Antoine Petit
Chaiman & CEO - CNRS

PDF - 89.2 ko
Message PDG CNRS

AUTH_ERROR

Documents joints

PDF - 19.6 ko

Agenda

<<

2024

 

<<

Mars

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
26272829123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

"URGENCE : la mise en œuvre du Rifseep entérine les écarts de prime entre universités et organismes !"

URGENCE : la mise en œuvre du Rifseep entérine les écarts de prime entre universités et organismes !

REFUSONS cette injustice !

REFUSONS ce régime de prime inégalitaire entre les établissements mais aussi entre les agents au sein d’un même établissement !

ignez et faite signer la pétition en ligne : http://www.sntrs-cgt.cgt.fr/phpPetitions/index.php?petition=5