Communiqué de presse confédéral : La boussole n’est pas cassée, le cap reste le même

jeudi 7 juillet 2022
par  Laeti

La boussole n’est pas cassée, le cap reste le même

Ce jour, Élisabeth Borne passait son grand oral au pupitre du palais Bourbon en égrainant son discours de politique
générale.
La Première ministre a dressé un bilan éloquent du quinquennat qui s’est achevé mais a certainement oublié qu’il y avait eu deux élections. Apparemment, le nouveau gouvernement et la Première ministre en tête sont restés sourds aux résultats des urnes et à une abstention record, signe de l’éloignement de la population. C’est le signe que les Français veulent une politique différente de celle qui est appliquée depuis cinq ans.

Non content d’avoir détricotés notre modèle social, c’est la continuité qui se profile par les annonces faites ce jour.
Dans un discours où Élisabeth Borne s’est évertuée à faire des appels du pied aux différents chefs de file de partis, elle a posé les fondements de sa politique libérale, fidèle au programme du candidat Macron. Deux exemples :

  • sur le pouvoir d’achat d’abord – mais nous le savions –, la question des hausses de salaires n’a même pas été évoquée et la politique de chèques va de nouveau être la priorité et renvoie à la négociation d’entreprise les travailleurs et les travailleuses ;
  • sur l’écologie, une loi orientation climat serait bientôt proposée mais, en aucun cas, suivant les propres mots de la Première ministre, elle ne s’opposera à la notion économique. La sortie des énergies fossiles a aussi été affirmée sans pour autant, même si le nucléaire a été évoqué, donner un programme et des échéances précises.
    Les entreprises ont été, elles aussi, rassurées, la question des augmentations des salaires n’ayant pas été retenue dans le volet pouvoir d’achat ; c’est aussi des pistes de suppression de nouvelles taxes et cotisations comme la CVAE (Cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises) qui a remplacé la taxe professionnelle en 2010 ou l’annonce de la baisse des impôts de production.

Ce sont bien les travailleuses et les travailleurs qui vont, une nouvelle fois, payer la note notamment sur le projet de réforme des retraites : le message est clair et le projet reste le même car il faudra travailler progressivement plus longtemps.
La concertation reste le maître-mot pour ce gouvernement mais nous savons bien par la pratique que nous en avons eu lors du dernier quinquennat que ce n’est qu’un affichage pour faire passer leur programme rétrograde pour les travailleuses et les travailleurs et continuer de nourrir le capital.

Au contraire, la CGT, force de propositions, met en débat 10 mesures d’urgences pour répondre aux besoins.

D’ores et déjà, la CGT propose et prépare des actions, y compris la grève, en septembre pour faire appliquer avec les travailleurs ces mesures !

Montreuil, le 6 juillet 2022

PDF - 309 ko
Communiqué de presse

Documents joints

PDF - 11.8 ko

Agenda

<<

2022

 

<<

Août

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

"URGENCE : la mise en œuvre du Rifseep entérine les écarts de prime entre universités et organismes !"

URGENCE : la mise en œuvre du Rifseep entérine les écarts de prime entre universités et organismes !

REFUSONS cette injustice !

REFUSONS ce régime de prime inégalitaire entre les établissements mais aussi entre les agents au sein d’un même établissement !

ignez et faite signer la pétition en ligne : http://www.sntrs-cgt.cgt.fr/phpPetitions/index.php?petition=5