AUTH_ERRORAUTH_ERROR

EN BREF N°626 : Arrêt des bombardements ! Pour un cessez-le-feu immédiat et permanent !

jeudi 11 janvier 2024
par  Laeti

Arrêt des bombardements ! Pour un cessez-le-feu immédiat et permanent !

Les bombardements contre la population civile palestinienne à Gaza continuent avec la plus grande intensité.

Ce sont déjà plus de 22 000 morts à Gaza, dont une majorité de femmes et d’enfants. Des centaines de morts de civils palestiniens en Cisjordanie sont également à déplorer.

Les atrocités commises contre les civils israéliens et les prises d’otages ne peuvent justifier les massacres des populations civiles en Palestine.

Selon l’Internationale de l’Éducation, « les bombardements ont également détruit 258 établissements d’enseignement, 9 universités et la plupart des structures de santé. »
Au nombre des morts à Gaza se trouve aussi un universitaire de premier plan, Sofyan Taya, titulaire de la chaire UNESCO pour l’astronomie, l’astrophysique et les sciences spatiales, et président de l’université islamique de Gaza.

Le courrier de la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche au lendemain du 7 octobre, relayé de diverses manières, visait à empêcher le monde de l’université et de la recherche de réagir comme il le fait traditionnellement dans de telles situations, et a conduit certains présidents d’université à limiter les libertés syndicales, comme à l’Université de Savoie Mont-Blanc.

Nous soutenons les syndicalistes, les universitaires, les chercheurs et les étudiants qui sont menacés de sanctions pour avoir condamné la politique de l’État d’Israël. Nous dénonçons les mesures punitives et les intimidations visant à empêcher les débats universitaires et déniant à la recherche d’éclairer la situation au Proche-Orient.
Nous réaffirmons notre attachement à l’indépendance des universitaires et des chercheurs, aux libertés académiques, à la liberté d’expression, notamment dans le cadre professionnel et syndical.

Plus que jamais, nous exigeons :
• Le cessez-le-feu immédiat et permanent ainsi que l’arrêt des bombardements ;
• L’établissement des conditions assurant aux populations de vivre en sécurité et d’accéder aux besoins fondamentaux (soins, alimentation, logement, éducation) et la levée du blocus sur la bande de Gaza ;
• Le respect du droit international.

Nous appelons les personnels et étudiants de l’enseignement supérieur et de la recherche à se mobiliser dans leurs établissements et à se joindre aux rassemblements et aux manifestations unitaires qui sont organisés sur l’exigence du cessez-le-feu et pour une paix juste et durable.

Nous appelons notamment à participer aux manifestations organisées le 13 janvier 2024.

SNESUP-FSU, SNCS-FSU, SNASUB-FSU, SNEP-FSU, SNETAP-FSU, CGT FERC-SUP, SNTRS-CGT, CGT-INRAE, SNPTES-UNSA, FO ESR, SUD Éducation, SUD-Recherche, Solidaires Étudiant.e.s, Union Etudiante.

PDF - 442.5 ko
En Bref N°626
du 11 janvier 2024

AUTH_ERROR

Documents joints

PDF - 11.7 ko

Agenda

<<

2024

 

<<

Mars

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
26272829123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

"URGENCE : la mise en œuvre du Rifseep entérine les écarts de prime entre universités et organismes !"

URGENCE : la mise en œuvre du Rifseep entérine les écarts de prime entre universités et organismes !

REFUSONS cette injustice !

REFUSONS ce régime de prime inégalitaire entre les établissements mais aussi entre les agents au sein d’un même établissement !

ignez et faite signer la pétition en ligne : http://www.sntrs-cgt.cgt.fr/phpPetitions/index.php?petition=5