Que répondre aux directions qui prétextent une enveloppe budgétaire trop contrainte ?

jeudi 7 avril 2022

Que répondre aux directions qui prétextent une enveloppe budgétaire trop contrainte ?

De l’argent, il y en a … notamment pour les cabinets de conseil privés, comme le détaille un récent rapport du Sénat. Y compris dans l’Enseignement supérieur et la Recherche, le recours à ces sociétés est courant et proprement scandaleux. Le journal Le Monde du 17 mars 2011 écrivait déjà à propos de la mise en place des IDEX : « De la définition de stratégie à la rédaction de projets, les prestations facturées par les diverses sociétés oscillent de quelques dizaines de milliers d’euros à 300 000 euros. » Les dirigeants de nos universités n’ont aucun état d’âme à dilapider l’argent public pour engraisser des Deloitte, Ernst & Young, Eurogroup, Bearing Point, Kurt Salmon, mais aussi McKinsey (eh oui !), Algoé ou Alcimed... Il s’agit aussi de s’acheter des logos, des marques…
Alors, de l’argent, il n’y en aurait pas ?


Documents joints

PDF - 6.7 ko

Agenda

<<

2024

 

<<

Juillet

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

"URGENCE : la mise en œuvre du Rifseep entérine les écarts de prime entre universités et organismes !"

URGENCE : la mise en œuvre du Rifseep entérine les écarts de prime entre universités et organismes !

REFUSONS cette injustice !

REFUSONS ce régime de prime inégalitaire entre les établissements mais aussi entre les agents au sein d’un même établissement !

ignez et faite signer la pétition en ligne : http://www.sntrs-cgt.cgt.fr/phpPetitions/index.php?petition=5